Bienvenue sur le journal des expositions en ligne de la Galerie de la Marraine. Les expositions présentent des oeuvres d'art, objets uniques ou petites séries, comme autant de produits dérivés haut de gamme en rapport avec l'univers d'un peintre.

mardi 7 juin 2016

La housse de chaise de jardin de Thomas Dewynter: "Garden Party with Hubert Robert"

Thomas Dewynter : housse de chaise de jardin «  Garden Party with Hubert Robert », exposition Sur les traces d’Hubert Robert, Galerie de la Marraine
Thomas Dewynter :
housse de chaise de jardin
"Garden Party with Hubert Rober"
Peintre de jardins, réels ou imaginaires, de paysages parsemés de ruines pittoresques et de scénettes quotidiennes, Hubert Robert fut aussi concepteur de jardins
Après avoir passé dix ans en Italie où il se passionne pour les monuments antiques et ceux de la Renaissance et où les jardins des villas à l’abandon sont pour lui une révélation, il rentre en France et séduit la haute société. 
Nombreux sont alors les amateurs de jardins qui font appel à ses talents « pour redessiner leurs parcs dans le nouveau style dit "pittoresque", c'est-à-dire "digne d'être peint". Le marquis de Girardin à Ermenonville et le marquis de Laborde à Méréville firent partie de ces riches commanditaires pour qui l'artiste peignit les lieux auxquels il travaillait à leur nouvel ordonnancement »¹ 



Hubert Robert : Le château et le parc de Méréville, (1786-1787) photo © Benoit Chain, Musée du Domaine départemental de Sceaux
Hubert Robert : Le château et le parc de Méréville, (1787) - photo © Benoit Chain, Musée du Domaine départemental de Sceaux

Hubert Robert fut également créateur de mobilier pour la Laiterie de la Reine de Rambouillet, et ses fauteuils de bois sombre réalisés par George Jacob peuvent nous rappeler le mobilier contemporain de jardin en teck.

Hubert Robert : siège Curule, Georges Jacob, (1787) photo © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) Hubert Robert : Jet d'eau du bosquet des muses, Marly © RMN-Grand Palais (Château de Versailles)
Hubert Robert, à gauche : Siège curule, 1787,Laiterie de la reine, Rambouillet - à droite : Le jet d'eau du bosquet de Marly

Pour l’exposition Sur les traces d’Hubert Robert, l’architecte d'intérieur et designer Thomas Dewynter s’est emparé d’un symbole du mobilier de jardin quasi universel : la chaise en plastique, et l’a recouverte d’une housse élégante, imprimée de paysages d’Hubert Robert et garnie de passementerie à pompons.
Il s’est amusé à souligner le contraste entre l’objet de fabrication industrielle et cette housse paysagée, comme une toile de peintre.

Thomas Dewynter : housse de chaise de jardin «  Garden Party with Hubert Robert », exposition Sur les traces d’Hubert Robert, Galerie de la Marraine
Thomas Dewynter : housse de chaise de jardin "Garden Party with Hubert Robert"

******
Vous pouvez bien sûr retrouver cette housse de chaise dans l’exposition en ligne "Sur les traces d’Hubert Robert", qui présente des œuvres d'art, pièces d'artisans-créateurs et de petites entreprises inspirés par l'univers du peintre-paysagiste.
L'exposition en ligne durera jusqu'au 3 octobre 2016, en parallèle avec l’exposition exposant les peintures et dessins de l'artiste qui fut présentée au musée du Louvre au printemps, et qui rejoindra la National Gallery of Art de Washington fin juin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire