Bienvenue sur le journal des expositions en ligne de la Galerie de la Marraine. Les expositions présentent des objets et oeuvres d'art, uniques ou en petites séries, inspirés par les collections et expositions temporaires de musées choisis.

mardi 9 mai 2017

S’asseoir dans les Jardins Parisiens


 Chaises au jardin du Luxembourg, Paris , photo : Galerie de la Marraine

S’asseoir, faire une pause. Bancs et chaises font partie de l’identité des jardins parisiens, et offrent aux promeneurs une certaine diversité de formes, de couleurs, de matériaux d’assises. Mobilier urbain, on les trouve dans les parcs et jardins, mais aussi le long des avenues, sur les places ou les boulevards. Ils meublent les lieux, tout comme les arbres ou les bassins, ils font partie d’une véritable scénographie d’ensemble. "Ils orientent le regard, amènent à découvrir une scène particulière, une échappée, un bouquet d’arbres, une composition savamment agencée."* 



"Chaque fois que je me suis assis sur un banc, dans un square, et que j’ai promené un regard attristé sur les ondulations savantes et propres des pelouses, un même souvenir, d’une mélancolie douce et profonde, s’est présenté à ma mémoire."
(Émile Zola, « Le Figaro », 11 juin 1867)

Les jardins parisiens présentent aux promeneurs différents sièges, en bois, en métal. Fameux entre tous, le banc de lattes de bois, le fameux "banc gondole" apparu au second Empire grâce au Service des promenades et plantations, a été immortalisé de nombreuses fois, entre autres par Fabienne Boyer, Laurent Melin ou Papillon Papillonnage, et dont s’est inspiré Ibride dans sa version "Manta"», pour l'exposition "Jardins Parisiens".

A gauche Fabienne Boyer : Paysage Vert - à droite Ibride : Siège Manta


Laurent Melin : détail de "Parc Monceau"

Le banc de jardin, (mais aussi les chaises et les fauteuils) de square ou de parc, c’est autant un siège de spectacle, pour profiter de la vue des autres, qu’une scène de représentation qui peut notamment accueillir "les amours débutantes". 

A gauche : René Matête, à droite : Papillon Papillonnage, Cherchez-moi!

"Les gens qui voient de travers
Pensent que les bancs verts
Qu'on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents ou les ventripotents.
Mais c'est une absurdité,
Car, à la vérité, Ils sont là, c'est notoire
Pour accueillir quelque temps les amours débutants."

extrait de Les Amoureux Des Bancs Publics - Georges Brassens, Editeurs: Warner Chappell Music France


*************
Retrouvez les bancs et chaises de Laurent Melin, Papillon Papillonnage, Ibride, Fabienne Boyer, mais aussi la chaise de jardin de Brigitte Coucoureux, les transats d’Anne de Paris, les tabourets aux jardins suspendus de Pauline Krier ou les cocons de Déambulons sur la galerie en ligne "Jardins Parisiens", site d’expositions inspirées de la Galerie de la Marraine.

*************

*source :  Chiara Santini, extrait de l'article "Amoureux des bancs publics"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire