Bienvenue sur le journal des expositions en ligne de la Galerie de la Marraine. Les expositions présentent des oeuvres d'art, objets uniques ou petites séries, comme autant de produits dérivés haut de gamme en rapport avec l'univers d'un peintre.

mercredi 23 septembre 2015

Plissés, fraises et cols

Au XVIIIe siècle, la mode est à l’Histoire.
Tandis que la société lettrée lit et redemande l’épopée de Voltaire La Henriade mettant en scène "le bon roi Henri IV" (publié pour la première fois en 1728, le livre fut l’objet de maintes rééditions), Fragonard se plonge dans l’époque ancienne avec une curiosité quasi encyclopédique.
L’on se familiarise alors avec les personnages habillés à la mode du début du 17e siècle, et l’on voit apparaître les portraits "à la mode ancienne" ou "à l'espagnole". Fragonard ne fait pas exception à la règle et agrémente bien souvent ses modèles de jolies fraises strictes ou dites "à la confusion" (non empesées, moins rigides, aux plis désordonnés).


Ce sont les prémices de la vague historiciste qui régnera avec force au début du XIXe siècle.

Luis Acosta travaille avec le papier dans cet esprit de plissé, de découpe, de couture, comme les petites mains qui réalisaient autrefois ces cols et ces fraises, et présente sur le site Fragments de Fragonard trois bijoux de papier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire